1ère Etape : Le Mont St Michel - Clisson : du 8 au 22 juillet 2017

J-1 Vendredi 7 Juillet : Un pied en avant, montant, rampant, croisillon…

Pour l’équipe logistique (Christophe, Gérard, Jean-Baptiste, Jean-Pierre, Michel V. et Noël), le pélé commence une journée plus tôt. En fin d’après-midi, rassemblement pour montage d’une tente et aider Pierre, notre cuistot, à monter sa cuisine. Graziela est la première PMR à arriver au camp en compagnie de Gabriella, sa référente, et Didier, responsable des marches. Bérengère nous fait l’honneur de sa présence pour le lancement de cette nouvelle édition. Tout le monde se réunit en soirée autour d’une table pour le premier dîner. Le beau temps est là et laisse présager une belle journée Samedi. Le soleil couchant et la vue sur le Mont Saint-Michel font du Prieuré d’Ardevon un endroit idéal pour lancer cette aventure !

J7 1J7 2J7 3

 

J7 7J7 7J7 7

 

J-1 Samedi 8 juillet : Arrivée des pèlerins, Ardevon – Le Mont Saint Michel : lancement du Pélé (6 km + 4 pour le retour)

La plupart des pèlerins partent de Montparnasse, la SNCF a honoré ses promesses grâce à quoi tout le monde se retrouve en temps et en heure au car Transports des Grands Lacs conduit par Jean-Claude. Peu avant midi tout le monde se retrouve à Ardevon, enthousiasme, joie de se revoir ou de faire connaissance, air marin et soleil sont au rendez-vous. Annick organise les équipes autour de Graziela, Marie, Gilles et Laurent pour tirer les joëlettes et tout le monde part pour le Mont St Michel. 6km dans les prés salés puis sur la digue, la silhouette du Mont ses fait de plus en plus précise et colorée. Photos de notre groupe avant la digue, puis au pied du Mont, et nous partons pour « le Gouffre ». Rien ne nous arrête, pas même les marches, nous arrivons rapidement à destination, bien avant notre rendez-vous avec les Sœurs des Fraternités Monastiques de Jérusalem. Certains en profitent pour flâner dans le Mont, d’autres restent tranquillement sur place. Arrivera Sœur Claire Marie, qui partage largement notre enthousiasme. Avec elle, nous montons les marches qui nous mènent à l’abbaye où seront célébrées les vêpres. Nous restons un bon moment sur la terrasse ouest baignée de soleil d’où nous contemplons la baie du Mont Saint Michel -autre photo de groupe- avant de rentrer dans l’abbaye. Cérémonie émouvante, beau moment d’où émane beaucoup de sérénité. C’est notre lancement de pélé, chacun porte ses intentions mais nous sommes tous rassemblés autour de Laurent dont le père vient de mourir. Nous quittons l’abbaye vivement encouragés par les moniales et moines, puis la descente des marches requiert toute notre vigilance et notre expertise des joëlettes. Retour à notre camp d’Ardevon dîner et repos bien mérité.

J-2 Dimanche 9 juillet : Ardevon – Antrain (20 km)

7h : Premier départ de marcheurs pour Pontorson où nous rejoignent Graziela, Marie, Gilles, Laurent et leurs accompagnants. Nous assistons à la messe, où Gilles fera une lecture, Marie dira une intention et le P. Fournier nous donnera la bénédiction des pèlerins. Nous pique-niquons au bord du Couesnon avant de poursuivre tous ensemble notre chemin vers Antrain. Bérengère nous quitte, que nous remercions d’être venue pour le lancement de ce 4ème pèlerinage.   Au cours de la marche, Evelyne fait une « belle » chute. Son visage est tuméfié mais elle n’en perd pas sa bonne humeur. Christophe l’emmène à l’hôpital le plus proche, points de suture et fracture du nez, mais Evelyne reste zen. En apparence, nous sommes tous plus impressionnés qu’elle.

En fin d’après-midi, c’est l’arrivée de Pascale qui était à un mariage la veille.

Le soir dîner de lancement : délicieux curry de poulet confectionné par Pierre aidé de Philippe et Bernadette et première gazette par Christophe, premiers portraits chinois par Jean François, Christophe, Monique.

J-3 Lundi 10 juillet : Antrain – Sens de Bretagne (18 km)

Après les orages de la nuit, le chemin est bien glissant par endroits et les parties étroites et montantes sont parfois acrobatiques à passer avec les joëlettes. De plus, à plusieurs reprises il nous faut faire passer les joëlettes par-dessus des barrières « anti-quads ». Leurs occupants ont le mérite de nous garder leur confiance …

Premier « temps spi » à Romazy, préparé par Chantal et Pascale.

L’après-midi, certains retournent au Mont Saint Michel, tandis que d’autres vaquent à diverses activités ou font une sieste salutaire.

J-4 Mardi 11juillet : Sens de Bretagne – Saint-Médard sur Ille (17 km)

Après une marche de 11,5 km, nous sommes rejoints en parfaite synchronisation par les PMR et leurs accompagnants à la belle chapelle d’Andouillé-Neuville ; également par Martine, présidente des Amis de Compostelle en Bretagne d’Ille et Vilaine, Michèle et Yann-Patrick, des Amis de Compostelle en Bretagne des Côtes d’Armor qui viennent faire la deuxième partie de cette étape avec nous et tirer les joëlettes. Le temps incertain nous a conduits à annuler le pique- nique prévu à Saint Médard qui sera la fin de cette étape.

Mercredi 12 Juillet : Saint Germain sur Ille à Saint Grégoire.

Promenade de 17,4 kms dont 9 kms avec les Pèlerins à Mobilité Réduite sur le chemin de halage qui longe l’Ille et assure la liaison entre la Manche et l’Océan. La matinée a permis aux pèlerins timorés de se familiariser avec la joëlette. Pas de dénivelé. Le pas est alerte …. Les averses alternent avec les éclaircies. On se couvre, on se découvre. Nous faisons connaissance avec le métier d’éclusier. Didier notre guide manœuvre. Les bornes du canal nous permettent de mesurer l’évolution de notre parcours. Les berges sont verdoyantes. Chaque écluse est coquette et bien entretenue : fleurs, jardins, puits, vélos décoratifs, … personnalisent chacune d’entre elles. Arrivée vers 13 heures 15 à Saint Grégoire. Direction Rennes Sud – Terrains de sports de Pléchâtel. A l’arrivée, quelles surprises ! les tentes sont montées, les lits de camps sont disposés, Pierre le cuisinier a préparé le déjeuner.

Aller au haut